Archives de catégorie : Publications du CHACAL

Le 11 septembre Chilien. Le coup d’état à l’épreuve du temps, 1973-2013.

2015_Le 11 septembre chilien portada con recuadro_bisJimena Paz OBREGÓN ITURRA et Jorge MUÑOZ R. (dir.),
Le 11 septembre chilien. Le coup à l’épreuve du temps, 1973-2013,
PUR, collection Des Amériques, 2015, 346p.

http://pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4018

 

 

Quatrième de couverture / Contraportada
Introduction /Introducción

Table des matières / Índice
Les auteurs / Los autores
Bon de commande / Impreso de solicitud
2015_Le 11_septembre_chilien_couv_noir

 

Des indiens rebelles face à leurs juges. Espagnols et Araucans-Mapuches dans le Chili colonial, fin XVIIe siècle

Couverture_Indiens rebelels_1429778319
Jimena Paz OBREGÓN ITURRA
Des indiens rebelles face à leurs juges. Espagnols et Araucans-Mapuches dans le Chili colonial, fin XVIIe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes PUR, collection Des Amériques, 2015, 499p.

Pour accéder aux documents cliquez sur les liens suivants:

Référence ouvrage dans site des PUR / Datos libro en PUR ediciones
Quatrième de couverture / Portada
Sommaire / Índice
Introduction / Introducción en línea
Bon de commande / Impreso de solicitud2015_4ème couv recadrée

Jimena Palogoiepz Obregón Iturra, est MCF en Études Latino-Américaines à l’Institut d’Études Politiques – SciencesPo – Rennes.

Elle mène des recherches américanistes en anthropologie historique Sin títuloau sein de l’Équipe Chacal -Collectif d’Histoire et d’Anthropologie Comparée sur l’Amérique Latine- CERHIO, UMR CNRS 6258.cerhio

 

Le Passé des émotions Mémoires sensibles et histoire à vif, Amérique latine et Espagne contemporaines

Le Passé des émotions. Mémoires sensibles et histoire à vif, Amérique latine et Espagne contemporaines , sous la direction de Luc Capdevila et Frédérique Langue, Rennes, PUR, 2014

G olimpo 1Fréquemment convoquée par l’histoire sociale et culturelle de la dernière décennie, l’étude des émotions tend à réhabiliter l’événement comme paradigme explicatif des extrêmes, voire des paroxysmes de l’histoire. Or, l’objet émotion ne manque pas d’éclairer l’appréhension des usages politiques du passé dans un temps présent prêtant à controverses. Tel est le cas dans le contexte des « sociétés de mémoire » d’Amérique latine et d’Espagne marquées du sceau des passions politiques.

D’où notre choix, afin d’éclairer l’indispensable confrontation histoire-mémoire, la réactivation de mythes héroïques y compris à une échelle globalisée, le rappel de « passés qui ne passent pas » ou encore du « plus jamais cela » lié à la fin des dictatures, d’une approche située en amont. Tel est le sens de l’histoire des représentations et sensibilités, qui autorise précisément cette interprétation dans la longue durée, essentielle à la compréhension du fonctionnement de ces « histoires officielles » œuvrant en contrepoint à des imaginaires démocratiques désormais explicitement revendiqués.

Cet ouvrage vise à mettre en lumière des régimes d’historicité spécifiques et à décrypter les régimes émotionnels qui fondent l’instrumentalisation des émotions par divers acteurs de l’histoire. L’ensemble des contributions invite ainsi à repenser non seulement l’histoire incarnée de sociétés en mouvement, mais également le statut de l’historien dans la cité du temps présent.

http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3667

Matrices coloniales et constructions nationales (XVIe/XXe siècles)

Cabrera_Pintura_de_CastasPublication des actes du colloque “Femmes dans les Amériques” qui s’est tenu à Aix-en-Provence les 4, 5 et 6 décembre 2013/Axe Histoire dossier  ”Matrice coloniale et construction nationale“, dans Nuevo Mundo Mundos Nuevos, préparé par Claire Sorin et Luc Capdevila.

Du 4 au 6 décembre 2013, le congrès international consacré aux « Femmes dans les Amériques » s’est tenu à Aix-en-Provence à l’initiative de l’Institut des Amériques (IDA), du Centre Aixois d’Études Romanes (CAER) et du GIS Genre1. Conçu selon une perspective transdisciplinaire et transpériodique, l’objectif principal du congrès était de réunir et d’organiser les débats entre spécialistes des Amériques dans un cadre résolument comparatiste Sud-Nord et transcontinental à partir de huit grands axes thématiques : histoire, cultures amérindiennes, religion, migrations, travail, politique, littérature, arts. Nous réunissons dans ce dossier une partie des textes consacrés à l’histoire des femmes dans les périodes coloniales et aux rôles qu’elles ont joués dans les constructions nationales, qui ont été présentés et discutés au cours de ces trois journées au sein de l’Axe 1-Histoire.